Le Musicodrome

02 oct. 2009

[Interview] TAF Montpellier (partie 2/2)

Moi j’avais entendu parler de l’hôtel proche qui voulait s’agrandir.

Ils ne pourront jamais car les façades du Rockstore des deux côtés et des moulages intérieurs ont été classés monument historique. Il faudrait faire une demande particulière aux Monuments de France et ils ne pourront rien toucher. Voilà.

On s’est éloigné un peu de la Taf même si l’on est resté dans la Culture Montpelliéraine… Pour y revenir, est ce tu penses que Secret Place veut être une scène plus proche que les autres salles de Montpellier ? Plus de convivialité ? L’exemple de la venue des Guerilla Poubelle l’illustre…

On avait fait le Festival Guerilla Asso pour leur anniversaire, et du coup on avait mis 3 groupes de première partie de Montpellier et de leur asso, avec les Guerilla en dernier. Ils étaient venus 2 jours pour faire le plein. Alors que si ils n’avaient pas été là ces petits groupes n’auraient eu personne !
C’est vraiment le but du jeu de Secret Place : confronter les groupes locaux à un public, avec au moins 150-200 personnes, ça change du cercle des potes ! Et déjà faire 200 personnes à Montpellier c’est vraiment pas mal, tous ne les font pas… Tu regardes la moyenne des fréquentations de Victoire 2 la moyenne dépasse pas les 200.

Je me souviens La Phaze l’an dernier à Victoire 2, groupe malgré tout reconnu, c’était dérisoire !

La Phaze veut désormais jouer à Secret Place. Il faut savoir que le nouveau batteur de La Phaze était membre d’un ancien groupe punk de Paris de la bande des Cadavres. Il nous disait y’a pas encore très longtemps « on préfèrerait jouer ici ! ».

Mais les gens ils viennent ici, tu l’as dit, en parlant de convivialité. La bière en plein concert, la peinte est à 4€, le demi à 2.50€, et la canette 33 cl à 1.50€. En concert si t’as pas de thunes tu peux boire ça, les autres salles c’est 4€ le verre de bière ! Tu peux fumer dehors t’as 700m2… La terrasse on vient de la couvrir avec le bar extérieur, j’ai commandé des chauffages pour que tu puisses cloper en plein hiver, limite maintenant l’extérieur est plus grand que l’intérieur !

Y’en a plein qui viennent aux concerts gratuits pour se retrouver entre potes, tranquilles, pour boire un coup… Au dernier concert y’avait autant de monde dehors que de dedans ! Un petit concert de rentrée pénard. Le groupe me fait « ouh c’est bizarre », ah mais c’est comme ça ici !! (rires). Les gens se donnent rendez vous comme dans un bar.

Esprit décontracté et festif…

C’est ce qu’on a connu lorsqu’on était ados et qu’on ne retrouve pas forcément aujourd’hui… Le Rockstore pour nous est un endroit mythique car on a connu les Ramones, les Cramps là-bas… Mais il a quand même perdu son côté rock’n’roll et ambiances particulières. C’est peut-être ça qu’on essaie de retrouver aussi. Mine de rien au niveau du public il y a beaucoup de styles aujourd’hui et d’endroits différents par rapport à 20-30 ans. Maintenant il y a le émo, le hardcore, le machin. Rien que dans le rock il y a 40 divisions ! Et quand tu regardes les musiques électroniques c’est pareil.

Les étudiants ne sortent pas forcément dans les concerts rock, ils aiment de plus en plus les soirées entre corpos et filières.

Après ça dépend les corpos… Niveau concerts c’est clair que c’est Paul Valéry qui sort (ndlr Université des Lettres de Montpellier).

Oui, le public est grosso modo constitué d’étudiants de lettres. Rien qu’au niveau de nos stagiaires, on en a énormément qui viennent de Paul Va. C’est une des rare facs qui sort encore à Montpellier en soirées punk, rock… enfin hors boîte de nuit. C’est bien connu que c’est dans les facs de Lettres, Paul Va en tête, que ça glande le plus ! 30 ans que ça dure (rires). Tu demandes à un étudiant à Montpellier « où t’as fait tes études ? » s’il te répond « Paul Valéry » tout le monde est pété de rire !!

Oui on est les premiers à être en grève (rires) !

Et les derniers à reprendre (rires) !

Bon allez, une question piège, quels sont d’après toi les groupes qui risquent de percer ?

Y’en a plusieurs je pense. Des groupes qui n’ont pas déjà une certaine notoriété, donc artistiquement parlant, niveau métal, sans hésitations je dirai Eyeless. Ils peuvent aller beaucoup plus haut, mais bon, le métal en France est en récession donc difficile à dire.
Après concernant des groupes avec qui on a longtemps fonctionné mais qui maintenant sont sur Paris il y a Servo. En hip hop il y a Le Cercle Makabre. Je trouve ça vraiment original alors que pourtant ce n’est vraiment pas mon univers.

Après je ne pense pas que ce soit les meilleurs groupes qui percent. C’est surtout la persévérance qui paye…

Attention je ne te parlais pas de la musique médiatique, bien au contraire. Le fait de passer sur X radios ne signifient pas que tu as du talent à proprement dit.

Oui bien sûr. Après en punk rock français je pense que Lazy Bones ça tient vraiment la route et que ça peut marcher. Après t’as des groupes tu sais très bien que ça percera jamais car c’est le style qui veut ça. Unfit et les Jungle Fever qu’ils écoulent leurs 500 albums et leurs 20 ou 30 dates durant l’année ce sera déjà une très bonne chose. Mais je pense que les gens en sont conscients.

Après beaucoup le font par plaisir…

Les trois quart le font par plaisir. Rien que notre label c’est qu’une question de fun. Tu fais du rock’n’roll au sens large avec Lazy Bones, Le Cercle Makabre, Unfit, mais l’apport des « vieux » groupes est important. Ils font des trucs avec nous car faire un vinyle c’est assez fun. Le marché du disque c’est de plus en plus dur, même « exister » en tant que groupe ne garantit rien. Les Burning ne vivent pas que des Burning.

Après pour revenir à ta question précédente, oui le seul groupe que je vois ramener du blé c’est Eyeless. Je vois ni les Concubins ni les Jungle Fever percer, je le dis. Mais le problème avec Eyeless c’est que c’est du métal. La fréquentation des concerts s’est considérablement cassée la gueule depuis quelques années. Moi je vois avant on faisait pas mal de hardcore, et c’était dur. Maintenant on fait Sworm Enemy on a 80 personnes dont 60 marseillais. Sur les concerts de hardcore c’est Marseille qui monte, pas Montpellier.

Nous c’est la clique des Unfit qui tourne ici, c’est toujours eux. Il y a pas grand-chose autour. Les concerts c’est l’OM ici, que des marseillais ! Et après les gens me disent « mais tu mets tout le temps des groupes de Marseille en première partie ! » , bah ouais c’est aussi une manière de les remercier les gars, ils sont toujours là.

Après je ne pense pas que sur les groupes qu’on fait beaucoup aspirent à en vivre. Personne ne renie rien, mais bon. Il y a encore 4, 5 ans des groupes espéraient percer, mais à force d’entendre la crise économique, la crise du disque etc, tout le monde a vu ses prétentions à la baisse… Je pense que sortir un disque et exister, de pouvoir jouer aussi, c’est un positionnement. C’est ce que je leur dis souvent : que vous fassiez du punk, du métal, du hardcore ou de la surf music, vous vous mettez sur scène dans un créneau qui n’est pas commercial. Même sans s’en rendre compte, vous vous positionnez politiquement.

Ça ferme la porte de la radio…

Ah mais ça c’est sûr, ils ne pourront pas passer à la radio. En plus t’as pas d’attaché de presse, pas de réelle maison de disque. Mais tout ça c’est « exprès » aussi. Je pense de toutes façons qu’en 5 ans (entre 2005 et maintenant), on voit vraiment la différence, comment les choses ont changé et évolué. Et fonctionne surtout. Tu le vois rien qu’au niveau des gros groupes français. Lofofora, Black Bomb A… On le voit clairement : Black Bomb ça remplit la TAF, plus un Rockstore !

Pourtant c’est un groupe avec une réputation acquise et que tout le monde connait.

Oui, que tout le monde connait. Mais la dernière fois ils ont même pas fait 300 personnes au Rock’. Ils auraient mieux fait de blinder ici ! Le chanteur il habite ici, il vient souvent voir des concerts, il sort avec une copine à nous, mais même lui il te dit « maintenant on tourne avec notre sonorisateur ! Avant on avait un éclairagiste, un chauffeur… ». Renaud il a souvent habité ici et était avec un des mecs d’Eyeless à la guitare dans Mudweiser. Dans Mudweiser c’est d’ailleurs 2 anciens d’Eyeless. Lui te le dira pas, mais tout le monde le voit bien : c’est évident, Lofo ça ne fera plus 800 personnes par ville !

Oui même chez nous ils n’avaient pas fait grand-chose…

Mais tu vois t’as un tee shirt Tagada Jones, mais c’est pareil. Eux désormais leur moyenne c’est entre 200 et 400 personnes par ville, pas plus.

Malheureusement ça s’est confirmé, tu dois savoir, à la soirée punk de Saint Génies de Malgoires avec Les Vilains Clowns et eux en tête d’affiche. C’était organisé par Les Skalopards…

Oh putain oui. Ils se sont littéralement pétés…

La première année y’avait eu les Guerilla, ça a carburé, la deuxième les Tagada. C’a été un ratage complet, personne !

Nous cet hiver on a fait les Tagada avec Parabellum, on a fait 250. Y’avait que 2 groupes, ils ont joué chacun 1h30.

Ça devait être blindée la TAF avec 250 personnes…

Oui, blindée, mais pas complet. On n’a pas refusé du monde, c’est ça qu’je veux dire. Allez, soyons fou : on perd 100 personnes car on n’est pas en centre ville. Ca aurait fait quoi ? 350 au Rockstore ? C’est toujours moyen !
Mais je crois pas qu’on perde 100 personnes. Beaucoup ne seraient pas allés au Rockstore par le prix d’entrée et le prix des consos… 4€ la bière faut pas déconner. On a beaucoup de keupons qui viennent, l’autre fois ils me font « tu fais chier de laisser The Exploited au Rockstore, on n’a pas envie d’aller là-bas ! ». Moi j’adore le Rockstore, tout ce que j’ai vu là-bas, c’est gravé. Mais voilà les punks ils boycottent de plus en plus… ça se passe mal, l’état d’esprit a changé… Toute sortie est définitive, tu peux plus fumer. Ici aussi, mais c’est sur le parc. C'est-à-dire que t’as 700 m2 pour fumer tranquille. Bon après t’en as toujours qui chouinent car ils peuvent pas aller à leur bagnole mais bon ...
T’es bien le connard de quelqu’un car t’es jamais parfait (rires).

Mais là du coup t’as touché un autre problème ! Les groupes qui font moins d’entrées qu’avant sont donc désormais beaucoup plus chers pour les faire venir ! Pour survivre, certes !
Conséquences : moins de dates, pas forcément plus de monde… Les Tagada par exemple maintenant les concerts c’est entre 15 et 20€, faut pas rêver !

Mais voilà, concernant la TAF, on recherche encore du monde. Mais comme je le répète encore et encore, vous ne venez pas pour la thune ou le reste ! C’est juste pour le fun. Y’a plein de gens qui pensent qu’on se gave de thunes. Ben et moi on est sur la commission de sécu avec les gendarmes, on est traqué de longue.

On fait du rock’n’roll, on n’est pas les bienvenus ici ! J’ai déjà été convoqué puisque je suis le président, mais comme je leur ai dit « vous avez réussi à nous faire fermer mais on a rouvert ! ». Mais là maintenant on n’ plus dans un hangar, tout est niquel, y’a des bénévoles, des adhérents, on est organisés. On fermera pas 6 mois pour des travaux, en 1 mois c’est bouclé.

C’est quasiment une structure…

Oui, à la grande différence d’il y a 2 ans. Gros coup dur, on s’était fait cambrioler. On a envoyé un mail, et rien que par des gens proches et adhérents on a reçu 3 000€ de chèques. On s’était peut-être fait cambrioler pour 10 000€ de matos, mais c’est déjà ça ! Y’a eu beaucoup de chèques de 10€, mais un de 1 500€ ! On a fait un concert de soutien, mais on a fait que 1 000€. Bon le mec qui a fait le chèque à 1 500 c’était un ancien de la Taf, qui désormais gagne bien sa vie, et pourtant on se voit qu’une fois par an ! C’est aussi le privilège d’être là depuis longtemps.

Même quand tu vas chez les flics, tu existes depuis 96 donc ils voient ton historique. On a peut-être fait des conneries à l’époque, mais ils voient bien qu’à chaque fois on est un peu au dessus de la limite du hors la loi… On est obligé de toutes manières d’être toujours un peu dessus sinon on ne peut plus exister ! On s’éclate à faire ça mais on a souvent des sueurs froides… Les visites de commissions de la sécurité en pleine saison, y’a de quoi se dire « putain qu’est ce qui vont trouver !! ». Car s’ils viennent en se disant « on va leur casser les couilles » ils vont te trouver tout et n’importe quoi !

Mais bon il y a eu beaucoup d’amélioration, par exemple on a des pissotières, WC femmes et aussi handicapés, on a d’ailleurs installés plein de rampes pour leur faciliter l’accès. Donc ils n’ont plus rien à chipoter… Pareil pour les issues de secours, y’en a partout. Sans déconner celui qui arrive à brûler dedans qu’il vienne me le dire ! (rires).

Bon allez, on arrive au bout... la TAF pour finir c’est aussi un festival ?

Ah, toi t’as vu sur le site le festival pour les 10 ans ! J’ai oublié de le virer, c’est passé (rires). Mais il y a plusieurs festivals qu’on fait tous les ans : il y a Le Week End Sauvage qu’on va faire pour la 3e édition. Sur 2 soirs, avec GBH, Arrach, et la veille The Meteors pour les plus gros. Le Pass est à 25€ pour les 2 soirs les 16 et 17 Octobre prochain.
Après y’a une soirée qu’on fait aussi régulièrement pour les groupes de ska… On essaie aussi de voir pour faire un gros truc pour les 15 ans de l’assoc’. Soit on le fait ici, soit on voit pour faire un truc plus massif, ça reste encore flou !
Mais par exemple pour les 10 ans, on avait fait ça à grande échelle : on avait fait un concert dans tous les endroits où l’on avait programmé un truc en 10 ans ! Du coup on avait fait une vingtaine de lieux dans Montpellier, pour 120 concerts en 2 mois et demi ! Avec aussi des expos photos par tranches d’années, 3 ans, à divers endroits… Par exemple une expo sur les Washington avec toutes leurs affiches depuis 20 ans, sur l'asso bien entendu. Donc les idées manquent pas pour les 15 ans, on va s’y pencher, on calcule (rires). Moi pour le moment je serais partant pour reprendre le concept des 10 ans…

Ok. On a fait un gros tour de l’assoc’, et bien plus… Est-ce que pour finir tu veux ajouter quelque chose ?

On fait une émission de radio tous les mardis à partir du 28 Septembre prochain sur Divergences FM, 93.9 (ndlr zone Montpellier). Pendant 1h on parle de l’actu, des concerts, on fait écouter et gagner des skeuds. C’est un petit truc qu’on fait depuis 6-7 ans…

Parfait ! Merci à toi et à toute l’équipe TAF en tout cas pour l’accueil, et à très bientôt pour des lives report !

Interview de Fyfy, Président de TAF Montpellier. Le 8 Septembre 2009 à Secret Place (salle de concert de la TAF Montpellier). Réalisé grace au webzine Discordance (www.discordance.fr).

Posté par Aiollywood à 15:30 - TAF Montpellier - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur [Interview] TAF Montpellier (partie 2/2)

Nouveau commentaire